La dépression silencieuse au travail : un fléau invisible mais aux conséquences bien réelles

La dépression et l’anxiété sont des troubles de santé mentale courants qui peuvent frapper n’importe qui. Selon l’OMS, environ 15 à 20% de la population en souffre. Pourtant, au travail, rares sont ceux qui osent en parler ou demander de l’aide. Pour chaque cas diagnostiqué, jusqu’à 5 autres passent inaperçus, selon certaines études.

Cette dépression silencieuse nuit non seulement à la santé des personnes atteintes, mais aussi à la productivité des entreprises. Selon Deloitte, le coût de la dépression en pertes de productivité s’élève à cinquante-deux milliards de dollars par année au Canada. Aux États-Unis, on estime que dépression et anxiété coûtent aux employeurs jusqu’à cent billions de dollars par an.

Heureusement, en observant certains signes comme irritabilité, fatigue, troubles de mémoire ou difficulté à se concentrer, on peut intervenir tôt. Une culture d’ouverture et de compassion au travail est essentielle pour que les employés se sentent à l’aise de demander de l’aide.

Deux initiatives inspirantes

Bell Canada a lancé en 2016 un programme complet de mieux-être mental qui inclut formation des gestionnaires, accès confidentiel à des ressources professionnelles et campagne de sensibilisation des employés. En 2 ans, plus de 25 000 interventions d’aide ont été effectuées et le taux d’invalidité a baissé de 30%.

En Australie, l’entreprise Medibank a mis sur pied un programme sur mesure qui propose à chaque employé un plan de mieux-être mental personnalisé. Grâce à des outils numériques, on évalue les risques psychosociaux des employés et on leur offre des solutions adaptées comme yoga, méditation, thérapie cognitivo-comportementale, et plus. Résultat : diminution de 40% des réclamations d’assurance santé psychologique et hausse de la productivité.

Chaque initiative compte

Promouvoir la santé mentale au travail n’est pas qu’une question de politiques. C’est l’affaire de tous. Un geste, même petit, peut faire la différence et sauver une vie : un sourire, une parole réconfortante, une offre d’aide. Ensemble, ouvrons l’esprit et le dialogue. Ensemble, battons-nous contre les préjugés pour que chacun se sente libre d’être simplement humain. La santé mentale est l’affaire de tous; parlons-en et agissons. Maintenant.

 

Sources :

Deloitte Insights. Mental health and well-being in the workforce: A global shift in thinking. Deloitte; 2020.
https://www2.deloitte.com/us/en/insights/focus/behavioral-health/global-mental-health-and-well-being-report.html

LaMontagne A. D., Martin A., Page K. M., Reavley N.J., Noblet A. J., Milner A. J., Keegel T., Smith P. M. Workplace mental health: developing an integrated intervention approach. BMC Psychiatry. 2014;14:131.
https://doi.org/10.1186/1471-244X-14-131

Dimoff J. K., Kelloway E. K. With a little help from my boss: The impact of workplace mental health training on leader behaviors and employee resource utilization. Journal of Occupational Health Psychology. 2019;24(1):4-19.http://dx.doi.org/10.1037/ocp0000126

Visited 1 times, 1 visit(s) today

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *